Alerte info

Flash info : Affaire Maëlys: le corps de la fillette a été retrouvé / Relaxe de Jawad Bendaoud qui avait logé des djihadistes du 13-NovembreFlash info

mardi 12 décembre 2017

Alès. Le porteur du T-shirt « Un bon flic est un flic mort » relaxé



Un message “ignoble, indélicat”, mais un chef de prévention inadéquat selon la justice. 


Lors de la manifestation qui avait attiré, le 21 septembre, dans les rues d'Alès, entre 1 500 et 2 000 personnes opposées aux ordonnances portant sur la réforme du code du travail, les fonctionnaires du commissariat avaient interpellé deux individus. Le premier, nu, portait, en cache-sexe, un panneau sur lequel était écrit Macron nous met à nu ; le second arborait un T-shirt dévoilant un message anti-police. Ce dernier, justement, âgé de 34 ans, était présenté, vendredi matin, devant le tribunal correctionnel d'Alès. 

Le vice-procureur de la République, Sébastien Sider, a rappelé que ce message, traduisant, “a minima, un manque de délicatesse et une provocation”, dans un contexte d'attentats et de suicides dans les rangs des forces de l'ordre, a été difficilement perçu par les policiers qui encadraient la manifestation. Et d'évoquer, ensuite, un problème dans la procédure. Alors qu'un outrage était retenu contre le prévenu, le chef de prévention aurait dû relever du droit de la presse. Une difficulté qui l'a amené d'emblée à requérir la relaxe. 

Sans surprise, la présidente Ledrapier a relaxé le prévenu. Pour autant, la magistrate du siège lui a solennellement rappelé, sur le ton de l'avertissement, que ce qu'il a fait “est répréhensible, mais que (dans le cas présent), puisque c'est un délit de presse, la bonne qualification n'a pas été retenue”. 

[...]

En savoir plus sur midilibre.fr

Aucun commentaire:

Lire aussi