Partagez sur Twitter

vendredi 24 novembre 2017

« Vous nous emmerdez !» Lettre à Mr Bonn qui exigeait le retrait de la croix du portail du cimetière de Prinçay

Croix du portail du cimetière de Prinçay
Croix du portail du cimetière de Prinçay

 


Monsieur,

Vous avez assigné en justice la municipalité de Prinçay, au motif que le portail du cimetière communal est surmonté d’un petite croix et que cet ornement semblerait contrarier votre attachement à la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Une toute petite croix sur le haut d’un portail : Voilà un sujet, ô combien important !

Personnellement, je m’interroge sur vos réelles motivations dans cette affaire.

Que vous soyez inculte, cela vous regarde.

Que vous soyez un mouton qui emboîte le pas du troupeau croissant de « christianophobes » manipulés et acculturés, votre personne ne mérite alors même pas que l’on écrive deux lignes à votre sujet en dernière page d’un journal local.

Que vous viviez une petite vie stérile dont le vide ne peut être comblé que par des « pinailleries » de la sorte mériterait que l’on compatisse mais voilà, je trouve navrant que des individus de votre genre évoluent dans notre société en alimentant une guerre de religions, car c’est bien de cela qu’il s’agit. 


Si votre esprit d’analyse était un peu plus affûté, vous comprendriez que cette chasse aux croix chrétiennes a pris naissance avec la condamnation du port de la Burqa sur l’espace public, il y a quelques années. 

Pour engager une telle action, vous devez avoir l’esprit obtus, une mentalité individualiste et une vision étriquée. Vous devriez penser aux familles qui pleurent un défunt qui fut inhumé dans le cimetière de Prinçay après une messe… Ce cimetière représentant une continuité dans la vie spirituelle.

Comme vous semblez disposer de temps à perdre, pourquoi ne pas vous lancer dans une collection de boules à neige ? C’est une activité tout aussi inutile mais sans aucun effet négatif sur notre société.

Alors, ne faites pas perdre leur temps aux élus d’une commune que vous n’habitez même pas, car eux, ont très certainement des dossiers bien plus importants à traiter.

Enfin, en prévision du moment de votre dernier souffle, je vous conseillerai de demander votre incinération et la dispersion de vos cendres en pleine mer, sans quoi vous serez condamné à demeurer pour l’éternité entre deux caveaux ornés d’une croix, dans un cimetière communal.

Je ne termine pas cette lettre par une formule de politesse car vous ne la méritez pas. 

Je conclus ces quelques lignes en vous annonçant, haut et fort, que vous nous emmerdez !

Hervé Dejoux 





5 commentaires:

Vent d'Est, Vent d'Ouest a dit…

M. Bonn, je dirai même plus : vous et vos semblables, en effet, vous devez vous emmerder prodigieusement dans le vide sidéral de votre vie au point d'emmerder nous et des élus d'une ville que vous n'habitez même pas ; quant au reste, tout est dit par M. Hervé Dejoux que je salue au passage. Moi, je suis contente de la croix qui orne chaque entrée de cimetière - et autres édifices, en passant - de France et de Navarre et je me sens partout chez moi, quant à moi, car j'aime la France et ses racines judéo-gréco-chrétiennes, au contraire de vous. Si vous n'aimez pas nos croix chrétiennes, allez vous enterrer dans une grotte ou sur une île déserte !
Si, comme je le soupçonne, vous avez l'âge mental d'un ado boutonneux, attardé, rebelle et ingrat envers nos aînés, cela démontre, malgré vos études et votre âge réel, le niveau de votre QI : même pas à la hauteur d'une huître.

Joséphine a dit…

Rien de bon chez ce monsieur Bonn qui a fait tout un foin pour une Croix pourtant élégante et discrète. Bravo à l'auteur de ce billet destiné à un ennemi de la France. Signé la Bonne du Curé.

Yoyo a dit…

Bravo! Merci de’ cette jolie réponse à cet hurluberlu indigne de le France

Hellen a dit…

Hervé Dejoux...
BRAVO... mais alors vraiment BRAVO...
Voilà le genre d'homme que la France a besoin... et pas les vendus et vendeurs de la France et des Français...
Monsieur, je vous adore... on manque beaucoup d'hommes comme vous dans ce pays...
Vous avez tout mon respect...!
Bien à vous

Yoyo a dit…

Et je réitère, bravo, Monsieur !
Depuis presque 2000 ans la France vit avec ses us et coutumes , même si elles n’ont aucun rapport avec la loi de 1905, alors ce monsieur doit quitter la France ou la respecter telle qu’elle est.

Partagez l'article sur Twitter