Partagez sur Twitter

mercredi 22 novembre 2017

Un réfugié Afghan condamné pour «apologie publique d'un acte deterrorisme»

Un réfugié Afghan condamné pour «apologie publique d'un acte de terrorisme»


Après son passage par le centre d'accueil et d'orientation de Saint-Beauzire, en Haute-Loire, un réfugié Afghan a été condamné à cinq mois de prison ferme pour "apologie publique d'un acte de terrorisme".

Où est le prévenu ? Absent. D’après les magistrats ponots, il serait en Suède. En France, le réfugié Afghan n’est plus le bienvenu. Le tribunal correctionnel du Puy en a décidé ainsi. 

Les faits se sont déroulés le 14 juillet dernier. Le jeune homme de 25 ans était hébergé à l’époque au centre d’accueil et d’orientation de Saint-Beauzire, en Haute-Loire. Ce jour-là, un bus avait été affrété pour permettre aux réfugiés d’assister à un spectacle. Mais le nom du prévenu n’étant pas sur la liste des inscrits, l’animateur du centre lui a refusé l’accès au véhicule. Le jeune Afghan l’a très mal vécu. « Il s’est mis en colère, a pris l’animateur par le bras et l’a poussé en lançant : je suis Daesh, je suis un Taliban », relate le président du tribunal. La victime a été choquée plus qu’elle n’a été blessée. 

[...]

En savoir plus sur lamontagne.fr

1 commentaire:

louise a dit…

dans tous ceux qui arrivent, nous avons une majorité de salopards, en voici encore un exemple !!

Partagez l'article sur Twitter