Partagez sur Twitter

mardi 28 novembre 2017

Pour ne pas «discriminer», les marchés de Noël de Nantes et Poitiers rebaptisés marchés de « Lëon »

A Paris, on supprime le marché de Noël des copains à Campion, mais Hidalgo en autorise d’autres:
 
Pour ne pas «discriminer», les marchés de Noël de Nantes et Poitiers rebaptisés marchés de « Lëon »


Du côté de Nantes et de Poitiers, on le rebaptise "Marché de Lëon


Rassurez-vous, il y a une explication à tout cela, ainsi le responsable de la maison de quartier de Seve, du côté de Poitiers justifie ce changement de nom: 

« Le changement de nom, avec les lettres à l’envers, est un clin d’œil, pour rester dans la tradition sans être en contradiction avec les idées des uns et des autres. C’est dans le même esprit qu’à Pâques, où nous organisons une « chasse aux j’oeufs ». Cela fait parler et rend les gens curieux. Ce n’est pas une volonté d’être à fond dans la laïcité: le but est que chaque religion ou culture puisse cohabiter ». 

Ben voyons…

J’apprends par ailleurs qu’après le coup de la Journée du Matrimoine à Paris, des féministes souhaitent que l’on modifie la devise de la France, faire de notre » Liberté – Egalité – Fraternite » une » Liberté – Egalité – Sororité – Fraternité « … L’actuel déchaînement des féministes me saoule.

[...]

Corto74 pour lagauchematuer.fr

3 commentaires:

Hellen a dit…

Il y en a marre de toujours se tourner par derrière pour mieux se la faire mettre... Je ne suis pas d'accord, un marché" de Noël, reste un marché de Noël... et ceux qui ne sont pas suffisamment couillus pour cela, non qu'à se tourner par derrière, comme c'est le cas...BANDE DE COLLABOS...

breton a dit…

IL FAUT ECOUTER LE SKETCH DE LAURENT GERRA LE 28/11 SUR RTL... LE PATRIMOINE ET LA MATRIMOINE, LE PATRICK ET LA.. MATRICK.....EXCELLENT!

Yoyo a dit…

Plus hypocrite, tu meurs. On chantera petit papa Léon, aussi ? Quand on n’a pas d’honneu, qu’on se fait mettre par des islamistes et qu’on renie son pays et ses traditions, on reste chez soi et on ne va pas au marché de Mohamed, d’ali Ou de je ne sais quel Arabe. (Ce mot n’existe peut-être plus, au fait. Il va falloir vérifier dans le dictionnaire franco-Islamique.

Partagez l'article sur Twitter