Partagez sur Twitter

jeudi 30 novembre 2017

Macron a inauguré le chantier du métro d'Abidjan entièrement financépar la France

Macron a inauguré le chantier du métro d'Abidjan
Macron a inauguré le chantier du métro d'Abidjan



Emmanuel Macron a inauguré jeudi le chantier du métro d'Abidjan, un projet colossal de 1,4 milliard d'euros, qui sera réalisé par des groupes français et entièrement financé par un prêt français. 

Arrivé en draisine à la gare de Treichville avec son homologue ivoirien Alassane Ouattara, ils ont dévoilé ensemble une plaque inaugurale. 

La France a accepté de financer dans le cadre d'une enveloppe plus large de 2 milliards d'euros comprenant plusieurs autres projets, à condition que des entreprises françaises soient chargées des travaux. 

C'est au cours de la visite d'Alassane Ouattara à Paris qu'Emmanuel Macron s'était engagé à débloquer ce prêt de 1,4 milliard d'euros, remettant sur les rails un chantier enlisé et maintes fois reporté. Ce prêt a comme promis été débloqué mi-juillet. 


[...]

En savoir plus sur lepoint.fr

2 commentaires:

colette a dit…

j'ai vécu 16 ans à Abidjan, et cette idée de métro est une hérésie totale en fonction des lagunes ! ça va être un chantier d'enfer, et pas sûr qu'on arrive au bout !!! ldonner autant d'argent pour cette idiotie phénoménale alors que des quartiers comme adjamé, ou treicheville ne sont que des bidonvilles avec des écoulements d'eau et d'eaux usées à ciel ouvert vers la lagune , je pense qu'il y avait autre chose à faire que cette connerie et ce n'est pas à nous de payer !!! la côte d'ivoire est indépendante depuis 1960 alors qu'ils se démerdent

Douhéret a dit…

Je connais bien aussi et je ne suis pas un spécialiste des métros, mais... on disait cela aussi des projets de construction du métro aérien et souterrain de Bangkok (incontournable et construit par des entreprises françaises) et du projet de tramway d'Addis Abbeba... L'Afrique change madame, il suffit d'aller faire un tour dans les grands hubs de l'Afrique anglophone, où je suis régumièrement. L'Afrique francophone devrait-elle se contenter d'être à la traine et se satisfaire des embouteillages et des taxi-be ? La France doit repenser sa présence en Afrique mais être présente aux nouvelles frontières du développement et de la croissance à deux chiffres auprès des jeunes élites entrepreneuriales et intellectuelles de ces pays. Quant au métro, peut-être sera-ce un grand machin, mais pour le moment je suis plutôt satisfait que ce soient des entreprises françaises qui aient le marché, plutôt que les Coréens et les Chinois....

Partagez l'article sur Twitter